Au fil de l’eau, carnet hors série n° 1 « Un An »

UN AN DÉJÀ 2018 – 2019

Lundi 22 juillet 2019 – Chaguaramas – Trinidad

Un an ! Un an déjà ! Le 22 juillet 2018, Soa et moi larguions les amarres rochelaises qui étaient les nôtres. Anne et Cathy étaient du voyage.

Au total, près de neuf mille milles parcourus (seize mille kilomètres), sept pays visités (États), soixante ports et mouillages avec une très, très large majorité pour ces derniers…

Alors ? Pêle-mêle… la navigation en équipage ou solitaire, la vie à bord, comme une forme de liberté, les navigations, les lieux découverts, les cultures et modes de vie, boissons et nourriture comprises, les rencontres dont je ne soupçonnais pas qu’elles puissent être aussi nombreuses, diverses et riches (dont dix-sept équipiers, certains ayant navigué plusieurs fois), les dauphins, les oiseaux, l’océan, son mouvement, son bleu profond, ses horizons, la baignade au milieu de rien, les ciels, les levers et couchers de soleil et de lune, la voie lactée, les arcs en ciel et en mer imbriqués, et puis… nager, faire du vélo, marcher, lire, contempler…

Hit-parade 2018 – 2019

Navigation

Moments de grâce, de plénitude, temps suspendu, apesanteur… Golfe de Gascogne, Détroit de Gibraltar, traversée Canaries – Cap Vert ; transatlantique Cap Vert – Salvador de Bahia ; remontée solitaire du Brésil…

Des lieux

  • Espagne : Avilès, Cudillero, San Andrès de Teixido, Saint Jacques de Compostelle, La Coruna, Cadiz ;
  • Portugal : Porto ; Baie de Sagrès, Cascaïs,
  • Maroc : Tanger, Essaouira ;
  • Cap Vert : Mindelo / Sao Vicente ;
  • Brésil : archipel de Fernando de Norhona, Salvador, baie de Bahia, Itaparica, Olinda ;
  • Guyane : iles du Salut, Saint Laurent du Maroni ;
  • Trinidad et Tobago : Tobago, les baies de Charlotteville, et d’English man’s, sa fôret…

Des moments

Fête de la mer à Malpica (Espagne), soirée Fado (Portugal), Carnaval à Salvador, farniente à Itaparica Brésil), Charlotteville (Tobago)

Des personnes

Outre mes équipières/équipiers à qui je rends un vibrant hommage, Pedro, Martial (Espagne) ; Lidia (Portugal) ; Kadija et Yanis, Ali et Moha (Maroc) ; Aurélie, Patricia, Sandra (Guyane), Cdt Andrew, Joe (Tobago), Charlène, Joanne et Djamel (Trinidad)…

Plaisirs du palais

Pain de Malpica, bière 1906, Mojito (Espagne) ; morue sous toutes ses formes, Pastéis de nata, Porto, vins du Douro (Portugal) ; Tajine, pâtisseries (Maroc) ; Caïpirinha, jus de coco frais (Brésil) ; et puis… King fish (poisson), langouste, fruits dits exotiques (ma pince ananas fait merveille) et encore… faits maison, crumble, tiramisu, confitures, pain, soupe de poisson…

De rares mais beaux achats

Tapis marocains, théière, livres, drapeaux et autres pour Inaya…

Alors ?

Un bonheur complet. Une expérience de vie riche et diversifiée…

Un regret ?

Un seul et unique regret (mais il parait qu’on ne peut pas tout avoir), ne plus être physiquement aux côtés d’Inaya (ma pétillante petite fille, pour les nouveaux) et ne la voir grandir qu’à distance même si les moyens actuels de communications permettent de se voir et de se parler… ce qui est déjà beaucoup.

Une certitude ? Non, plusieurs.

  • L’envie de poursuivre.
  • Cette première année est une première étape. Une découverte de ce mode de vie, des découvertes. La deuxième va débuter avec les petites et grandes Antilles, la mer des Caraïbes, ses eaux claires et chaudes… des distances courtes entre les iles (de quelques dizaines à deux cents milles en moyenne). Un autre voyage.
  • En termes de vie quotidienne, les grandes villes, impersonnelles, agitées, bruyantes, bitumées, hérissées de tours, … ne sont définitivement pas ma tasse de thé. À l’opposé, Itaparica, village sympa représente l’archétype de ce que j’aime, du caractère, un rythme de vie humain (comme le bateau), nager, marcher, faire du vélo…

Voilà, pour faire simple.

Portez-vous bien.

Didier TABARAUD LE FER

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Didier
    Une belle expérience, très inspirante que je partage avec beaucoup de plaisir et une grande curiosité. Bon vent… Coralie

    1. Merci Coralie… ne pas hésiter à venir…

Laisser un commentaire

Fermer le menu