ENTRETIEN DES WINCHES ET ÉTANCHÉITÉ DES HUBLOTS DE COQUE

ENTRETIEN DES WINCHES ET ÉTANCHÉITÉ DES HUBLOTS DE COQUE

RÉFECTION DE L’ÉTANCHÉITÉ DES HUBLOTS DE COQUE

Depuis quelques temps j’avais des entrées d’eau au niveau des hublots ouvrants de coque. Très peu importantes au début, elles sont progressivement devenues significatives. Les différentes tentatives que j’ai menées pour essayer de résoudre le problème par l’extérieur sans tout démonter, se sont montrées aussi peu efficaces les unes que les autres.

Je me suis donc résolu à les démonter un par un, de les nettoyer du silicone d’origine (presque deux heures pour chaque) avant de les remonter avec du silicone 295 anti UV… que j’ai très généreusement utilisé.

A l’occasion des premiers bords à la gîte de Soa, j’étais à la fois impatient et un peu anxieux quant à l’efficacité du travail réalisé. J’ai immédiatement été rassuré à 100 %, plus une goutte d’eau malgré des hublots complètement immergés parfois.

ENTRETIEN DES WINCHES ET RÉPARATION D’UN DES WINCHES ÉLECTRIQUES

Pour ce qui est des manœuvres revenant au cockpit (écoutes, drosses d’enroulement, drosse de déroulement de la grand-voile) Soa dispose de deux winches self-tailing manuels de 45 et de deux winches sail-tailing de 60 qui peuvent être utilisés en manuel ou en électrique.

Outre leur entretien annuel, il s’agissait de réparer l’un des 60 qui ne fonctionnait plus dans sa version électrique. Pour ce dernier, je me suis assuré les conseils techniques d’Harken France à La Rochelle en la personne de Jérôme Aubert (qui s’est montré aussi réactif que disponible) et, sur place, de mon ami Gunter.

Pour le 60 en question, une fois le démontage complet de la partie haute du winch et de sa partie électrique très difficile d’accès, réalisé, il aura fallu patience et réflexion pour que nous parvenions à replacer le « petit bout de plastique » cassé au bon endroit et dans le bon sens (avec les conseils de Jérôme Aubert en vidéo simultanée)… pour qu’il retrouve son efficacité une fois remonté. Pas une mince affaire… mais succès au bout du compte.

Pour ce winch-là, comme pour les trois autres, l’entretien consiste à nettoyer, dépoussiérer, enlever les éventuels points d’oxydation des engrenages, des roulements… Une fois cette partie assez fastidieuse réalisée, il suffit de les graisser (engrenages et roulements) et d’en huiler les cliquets anti-retour pour retrouver des winches en parfait état de fonctionnement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu